Six of Crows, Tome 1 de Leigh Bardugo

Embauché par le Conseil des Marchands de Ketterdam pour faire évader un scientifique qui a mis au point une drogue amplifiant les pouvoirs des Grishas, Kaz, le chef de gang redouté et sans scrupule, réunit autour de lui une équipe de cinq personnes aux talents particuliers mais aux objectifs très différents…
Si Jasper, le tireur d’élite, le fait pour rembourser ses dettes de jeu, Inej – dit le spectre ou le fantôme car elle se déplace en toute discrétion – utilisera l’argent de la récompense pour recouvrer sa liberté. Wylan, le spécialiste des explosifs, espère, lui, trouver dans ce groupe une nouvelle famille. Quant à Nina, la Grisha qui d’un mouvement de main intervient sur les fonctions vitales des gens, et Matthias, le chasseur de Grishas, ils veulent tous deux effacer leurs erreurs passées…
Ensemble, il devront trouver un terrain d’entente pour mener à bien leur mission, afin d’accompli ce pour quoi ils se sont engagés au péril de leurs vies.

Avec ce premier tome, la duologie fantasy Six of Crows démarre en douceur, presque trop lentement, en dressant le portrait de nos six protagonistes avant de les jeter dans l’action, redirigeant le roman vers l’accomplissement d’un exploit dans la veine d’un Ocean Eleven en plein milieu d’un monde magique.
Si l’intrigue n’est pas très originale, la profondeur des personnages ne manque pas d’interpeller le lecteur qui se laisse séduire par cette narration à cinq voix qui conjugue le passé, le présent ainsi que les espoirs de nos héros pour former une œuvre riche en émotions et en subtilité.

Le style de l’auteur est affirmé. Il dépeint un univers étrange, presque déroutant, auquel il faut se familiariser peu à peu. Il retrace aussi le parcours de jeunes gens que la vie n’a pas épargnés.

Souvent déçus par une société dépravée ou dictatoriale, obéissant la plupart du temps à un système de castes tacite, nos six personnages vont devoir aller au delà de leurs préjugés, de leurs peurs, de leurs certitudes aussi, afin d’accepter leur identité et tout ce que cela comporte.

Si les premiers chapitres ne m’ont pas spécialement accrochée par leur flou et leur éloignement du sujet principal, j’ai ensuite été happée par cette quête impossible puis par cette romance improbable entre Matthias et Nina, le prédateur et la proie dangereuse, qui entretiennent une haine passionnelle sans précédant. J’ai également apprécié connaître chacun des protagonistes, ses écorchés vifs qui sont prêts à tout perdre pour raviver l’espoir. Enfin, j’ai adoré le traitement, un peu scientifique, des questions magiques. J’ai trouvé cette approche différente de ce que l’on peut lire habituellement dans ce genre d’ouvrage.
La fin du roman m’a beaucoup surprise et promet un rebondissement à venir intéressant.
A suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *