Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton

Soeurs jumelles nées dans une société où l’avenir des citoyens est basé sur les dates de naissance, Minöa et Silnëi savent déjà qu’elles auront des destinées très différentes. La première, native du mois de Décembre, consacrera sa vie à trier des algues tandis que la seconde, née au mois de Janvier, aura la chance de devenir actrice et d’évoluer dans les hautes sphères de la société. Mais loin de se sentir privilégiée, Silnëa voit son avenir comme un calvaire ; la jeune fille rêve en secret de grands paysages, de mer agitée et de liberté. De son côté, Minöa souhaite épouser une vie d’artiste, loin des bateaux qu’elle déteste tant. Le hasard d’une rencontre mettra l’adolescente sur le chemin de Kléano, ce jeune rebelle de Novembre qui a monté son propre groupe de rock, en cachette… Ensemble, ils n’auront de cesse de revendiquer leurs libertés. Ensemble, ils se battront afin de faire tomber la dictature qui les asservit.

Avec ce mini-roman d’environ 160 pages, Manon Fargetton entraîne ses lecteurs dans une dystopie originale, bâtie comme un thriller.
Dès les premières pages le ton est donné, l’aventure commence… Avec les sœurs jumelles tout d’abord, puis en compagnie des garçons Kléano et Nériss, que tout oppose et qui, pourtant, partagent une histoire commune, celle d’enfants échangés à la naissance. Et c’est sur cette révélation que toute l’intrigue de la rébellion va se baser, apportant une légitimité à ce mouvement de contestation.
Les contours de la société ainsi que l’univers choisi par l’auteure sont forts et cohérents en plus d’être convaincants et originaux.
Les personnages, dont les destins s’emmêlent, sont tous habilement taillés. Ils concernent en premier lieu les enfants, initiateurs du mouvement libertaire, mais aussi les adultes qui, au fil du récit, vont revendiquer leurs places sur le devant de la scène.
Le style est intense ; il confère au texte une certaine tension, captivante. Le seul bémol, pour moi, le léger manque d’émotions qui aurait permis au livre de s’envoler au dessus des étoiles.

Aussi libres qu’un rêve m’a complètement séduite par la problématique de fond qu’elle relaie, le suspens ménagé par un scénario très bien construit et l’intensité du style. Ce livre est un coup de coeur qui aurait pu devenir un réel coup de foudre si Manon Fargetton avait exploité davantage les émotions et la sensibilité de ses personnages.

0 Partages

2 réflexions au sujet de « Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton »

  1. C’est vrai que la société qu’elle dépeint est intéressante et les problématiques soulevées vraiment importantes, mais la forme du livre et ses personnages m’ont un peu gâché la lecture. C’est très survolé tout ça quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *