« Waylander » tome 3, de David Gemmell

« À l’automne de sa vie, Waylander cherche désormais la paix. Mais les crimes du passé reviennent le hanter…Des créatures de légendes maudites sont de retour pour conquérir le monde dans le sang et la terreur. Cette fois, aucune armée ne pourra s’y opposer. Seule une poignée de héros avec, à leur tête, un mystérieux Homme Gris, un personnage énigmatique envié pour sa formidable fortune. Un homme aux mains couvertes de sang, qui a tué par conviction et pour de l’argent. Un homme connu au pays de Drenaï comme le héros assassin.

Pour vaincre un fléau éternel, une ancienne énigme doit être résolu… Et Waylander, prince des tueurs, devra tuer un homme qui ne peut pas mourir. »

 

Bonjour à tous, c’est Sylphide aux commandes ! ([Edit du boss] Et mer.. !!!)

Comment ça : qui ?! D’accord, mes publications sont très espacées, mais de là à m’oublier quand même… Bref, on s’en fout, ça fait deux fois que je fais la même intro en début de chronique, en plus.

J’ai commencé ce troisième et dernier tome des aventures de Waylander avec beaucoup de curiosité car, rappelez-vous (ou pas), je n’avais pas totalement compris l’épilogue du tome 2. L’explication n’est pas donnée immédiatement, je devais donc ronger mon frein, d’autant que le début est ici une sorte de mélange entre le début du tome 1 et celui du tome 2, donc j’étais assez… désappointée, je ne vous le cache pas. Je me disais que l’auteur ne s’était pas des masses cassé le bonnet, quoi.

Le souci, et je me doutais que ça se passerait comme ça, c’est que j’ai tellement aimé les personnages de l’aventure précédente que ceux de cette aventure-ci m’ont moins plu. La fille de notre assassin préféré n’apparaît pas du tout, on entend parler très brièvement d’elle, alors que je l’avais tout bonnement adoré, j’étais assez triste. Heureusement, l’histoire, l’action, l’enchaînement des événements m’ont vite permis de passer outre, et j’ai été embarquée dans l’intrigue sans y prendre garde.

Ce qui est très intéressant avec ce tome, c’est que rien ne se passe en Drenaï, alors que c’est son avenir qui se joue. Waylander s’est réfugié dans une contrée lointaine, et doit arrêter l’émergence d’une horde de démons invoqués par un puissant magicien, afin de protéger son pays natal (et tous les autres autour, par la même occasion) En cela, il va être aidé par deux ou trois guerriers très habiles et une créature garou intéressante. J’ai apprécié que Gemmell développe une sorte de nouvelle mythologie (comme il a tenté de le faire dans les deux tomes précédents, à la réflexion…) qui tienne la route, faite de magie noire et de suffisamment de mystère pour que ça accroche.

Le rythme ne s’essouffle pas une seule seconde, comme d’habitude avec lui. Je ne pouvais pas m’empêcher de tourner les pages. J’ai toutefois un petit truc négatif à dire :  il y a, comme dans beaucoup de bouquin fantasy, les gentils d’un côté, et les méchants de l’autre. C’est un peu trop manichéen à mon goût, et bien qu’il ait tenté de cacher ça par l’utilisation d’un personnage qui aurait pu être diablement plus intéressant s’il s’y était arrêté davantage, je n’ai pu m’empêcher de mettre le doigt là-dessus.

Malgré tout ce que je viens de dire, en fait j’ai beaucoup aimé ce tome (yep, c’est pas clair, je sais !) Je suis même triste d’avoir terminé de suivre Waylander, dont le charisme et le côté très entier avaient fini par me séduire. Il va me manquer !

Du coup, je ne pense pas lire la suite de la série immédiatement : « Druss, la légende » (puisque je lis dans l’ordre chronologique des événements, rappelez-vous) j’ai trop peur d’un retour de bâton dans le museau ; du genre : incapable d’apprécier le personnage à sa juste valeur, ou une connerie comme ça. À mon avis, je vais me pencher sur le tome 2 des aventures de Mackenzie, de Loevenbruck (tome 1 ici, pour vous rafraîchir la mémoire) J’arriverai très certainement à le glisser dans l’un des quatre menus du Cold Winter Challenge de cette année ! [Edit du boss: parce qu’elle fait des challenge en plus, on est pas rendu]

C’est tout pour aujourd’hui ! [Edit du boss : Ahhhhhhhhhhhh]

Une bonne journée à tous, et à la prochaine ! [Edit du boss : Et merd.. ! je pensais m’en être débarrassée lol. « Joke of course »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.