Rouille de Floriane Soulas [#PLIB2019]

Rouille de Floriane Soulas - sur ProseCafe

Synopsis

Dans un Paris alternatif du XIXe, alors que l’Homme a conquis la lune, une femme sans mémoire se démène pour trouver son identité

Paris, 1897.
De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n’en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C’est dans une maison close sur l’un de ces faubourgs malfamés qu’a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu’elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances.
Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations…

Mon avis

Bonjour les Proseurs

Je vous présente mon premier article pour le PLIB2019 (Prix littéraire de l’Imaginaire BooktubersApp)
Rouille fait parti des 118 œuvres présélectionnées pour le prix.
J’ai acheté ce livre aux Halliennales avec sa petite dédicace. Son synopsis m’avait tapé dans l’œil, la première de couverture aussi, il ne faut pas se voiler la face, même si pour moi ce n’est pas un gage de qualité.
Puis il y a cette ambiance steampunk, un genre que j’apprécie beaucoup.
Voilà les bases !

Parlons du livre maintenant !
Dès les premières pages, je suis resté… Comment dire bouche bée. Je me suis dit que cela n’était que le commencement avec un personnage secondaire.
Mais pas du tout. L’histoire se passe bien dans un bord.. une maison close dont le personnage principale, Violante, une put. péripatéticienne.
Ce décalage m’a tout de suite plu et embarqué au point que je n’ai fait qu’une bouchée de ce livre. Bon il m’a quand même fallu manger et dormir :-P.
Mais Violante n’est pas seulement le personnage principal, il est central. Tout se passe autour d’elle directement ou pas. Tout revient à ELLE. Sans Violante, le livre perdrait toute consistance.
L’auteure a dû passer beaucoup de temps à la concevoir, lui faire sa personnalité, une chieuse comme je les aime. Elle est forte, veut mettre son nez partout, veux que rien ne se passe sans elle, ou être au parfum.

Ce qui est marrant dans ce livre, c’est que se sont les malfrats qui mènent l’enquête pour savoir qui produit la Rouille et dans quel but. C’est là que le steampunk entre en jeu. Vous le savez je n’aime pas en dire de trop sur les livres, mais là… Ça me démange… Mais non !
Le Déroulement de l’histoire est vraiment bien emmené. L’auteure nous jette quelques miettes mais ne nous laisse pas longtemps mijoter. Nous savons très vite qui est le méchant.
Mais il y a cette histoire dans l’histoire où Violante est à la recherche de son passé. Nous aurons réellement de réponses lors du dénouement. Mais Floriane nous tient en haleine, nous harponne, nous voulons savoir se qu’il en est. Et voilà..
C’est une superbe fin.
J’avais vraiment envie que cela continue, mais tout cela se finit naturellement, il ne me serait pas venu à l’idée que cela en soit autrement. Même si l’on se doute de la fin, c’est la façon dont Dame Soulas nous l’offre.
Au passage, le style est vraiment fluide, très facile à lire, au point que j’ai eu du mal à lever le nez.

Qu’en est-il de sa place dans le PLIB ?
Là, c’est une très bonne question.
Pour ma part, ce livre passera la barre des 20 livres sélectionnés avant la phase finale.
En gros, c’est une très bonne lecture que je ne peux que vous conseiller.

P.S. : C’est ouvrage est, à mon sens, destiné à un public plutôt féminin :-*.


#PLIB2019  #ISBN:9782367406060

2 Comments on “Rouille de Floriane Soulas [#PLIB2019]”

  1. Chouette chronique ! Je suis en train de le lire en ce moment et je me retrouve dans ton avis ^^
    J’ai juste une question… Pourquoi selon toi est-il destiné à un public féminin ? Je ne vois pas pourquoi le public masculin ne serait pas le public en fait…

    1. Comment dire…
      Je pense qu’un public féminin se retrouvera plus facilement dans Violante, en dehors du fait qu’elle soit une prostituée bien sûr 😛
      Puis il y a cette expression des sentiments et des émotions qui me font penser à cela.
      Mais comme je le disais, c’est mon ressenti.
      Mais cela t’intéresse j’ai écrit un article s’intitulant : Misogyne moi ? que tu retrouveras ici -> http://www.prose-cafe.fr/leblog/20140404misogyne-moi/
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.