Maudite soit la Guerre de PEF

En 1917, Fulbert a onze ans lorsque son maître d’école lui demande de rédiger une lettre pour donner du courage à l’un des soldats du front. Le jeune garçon décide d’écrire à son père, parti se battre depuis si longtemps…
Après correction de sa production, Fulbert a une idée encore plus folle. Et s’il partait vers Soisson déposer sa lettre en main propre à son père ? Sans réfléchir plus que ça, le jeune garçon met son plan à exécution…

Un album jeunesse fort qui s’inspire de la statue d’un enfant figurant à côté du monument aux morts, le poing levé.
Un récit empli de courage, d’amour et de compassion où même l’ennemi ne peut que s’incliner…
Une leçon d’humanité à partager sans modération !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.