Les Sœurs Carmines d’Ariel Holzl #PLIB2018

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

 

Bonjour à toutes et à tous.
Nous voilà dans le 7ème et dernier roman en lice pour le #PLIB2018. Les Soeurs Carmines…

Bon ! On va commencer par le truc désagréable. Je n’ai pas du tout aimé l’histoire, donc je ne vous en parlerai pas. Par contre, j’ai aimé tout le reste.
Comment peut on aimer un livre sans l’aimer ? Heuuuuuuuu…

Pour moi, et j’insiste sur ce point, pour moi, ce livre est à destination d’un public plutôt féminin. Comme je suis un vieux c.. je me suis fait… heu j’étais à la limite de le refermer.

Maisssssssssss… C’était sans compter du reste (voir plus haut lol)

Ce qui m’a fait tenir ?

Je commencerai par ce qui m’a séduit dès les premières pages, c’est… Le ton !
Hein ??? Oui je sais, ça débloque là-haut 😛
Revenons à notre ton. Il y a une certaine ironie, c’est cinglant, acerbe qui m’a pris. Du genre « Je suis sérieux mais je ne me prends pas au sérieux ».
La prose m’a gardé.

Et cette prose a apporté une ambiance, que j’ai apprécié.
C’est sombre mais il y a de l’espoir, de l’amour et autre amitié.
Sans en dire trop sur le livre, la fin n’est pas moins pire que le début.
L’ambiance m’a emmené.

Puis il y a les sœurs.
Il y a Merryvère qui a une tendance à se retrouver dans des coups foireux.
Dans le début du livre nous voyons peu Dolorine mais elle va avoir un … Suivez là, ne la lâchez pas des yeux lol.
Mais ma préférée est Tristabelle. Ne vous fiez pas aux apparences. Je l’apprécie peut être plus parce que j’ai deux chi….. une adorable femme et une pétillante fille.

Pour résumé le tout. J’ai beaucoup aimé l’ambiance, les personnages et cette plume que j’ai beaucoup aimé. Ça se lit tout seul.
Alors si vous aimez les streetbooks à la mode victorienne, faites-vous plaisir, jetez vous dessus.

Bonne lecture !!!

#PLIB2018  ISBN : 978-2-35408-545-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.