Les Lutins urbains tome 5 Korrigans et grosse galette de Renaud Marhic

4ème de couverture

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…
Les Lutins Urbains débarquent en Bretagne ! Chassés de la Grosse Cité par la sinistre Brigade de Répression de l’Onirisme, nos amis viennent demander l’aide des Korrigans, leurs cousins bretons. Grace au Professeur Le Brac (lutinologue à Carnac), la bande à bonnet découvre bientôt l’existence d’un talisman capable de mettre en échec ses adversaires. Son nom : la « Grosse Galette »…
Pourchassés de toute part, lutins urbains et bretons se mettent en quête de l’objet magique. Au coeur de la Bretagne mystérieuse, leur route ne tarde pas à croiser celle d’un jeune policier en vacances : Gustave Flicman… qui n’est pas près d’oublier son séjour au pays des Korrigans !

Mon Avis

Pour commencer, je voudrai remercier l’auteur et les Editions P’tit Louis de m’avoir confier en livre voyageur ce 5ème tome des Lutins Urbains.
Cette fois-ci Le Petit reporteur alias Renaud Marhic nous emmène dans sa région natale.
Ben oui ! La Brigade de Répression de l’Onirisme (BRO) à investit l’université de l’onirisme.
Ils se sont donc réfugiés chez leurs cousins bretons.

C’est toujours aussi déjanté, à prendre au 35ème degré surtout quand Flicman est dans les parages.
Mais si l’on réfléchit un peu plus loin que son nez, on trouve quelque chose de plus profond.
Comment un livre destiné aux enfants peut être profond ?
Imaginez un monde où l’on vous traque parce que vous êtes un rêveur… Cela se passe de commentaire !!!

Quoiqu’il en soit nous partons pour la Bretagne où l’auteur nous fait découvrir sa région, mine de rien, par-ci, par-là. Il se met même en scène le temps d’une visite de cimetière.
Sans parler de ce suspens en fin de livre. Que va devenir Lol ?
Il va falloir attendre le tome 6… c’est carrément pas juste 🙁

En tout cas cela reste une très bonne lecture avec un rythme entraînant et une aventure haletante.
Parfait pour des enfants de 10/12 ans.

Bonne lecture !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.