Les Éphémères, Phobos Tome 1, de Victor Dixen

Au départ, ils sont 12 : 6 filles, 6 garçons. Douze jeunes adultes, prêts à vivre une expérience incroyable, celle de participer à un show de télé-réalité inédit qui les conduira sur Mars pour trouver l’amour de leur vie et fonder un foyer.
Filmés 24 h / 24, 7 j / 7, les filles et les garçons sélectionnés pour ce voyage vivent dans des modules spatiaux différents et ne se rencontrent qu’au travers de séances de speed-dating de six minutes chacune.
Ce que personne ne sait, c’est que leur destin ne tient qu’à un fil et que leur fin a déjà été programmée, en direct …

Premier tome d’une nouvelle saga qui promet d’être très suivie, Les Éphémères retracent le parcours d’une émission de télé-réalité à travers les yeux d’une candidate, Léonor, ainsi que du point de vue des producteurs et organisateurs, rendant chaque action plus intense.
Si, au début, l’histoire nous semble jouer d’avance avec ce flot de participants naïfs et crédules qui obéissent sans réfléchir aux manigances orchestrées par la production afin de faire monter l’audience, le récit se pimente avec l’intervention de Léonor qui brise les règles en découvrant le traquenard dans lequel elle s’est fourré. Peu à peu, les rôles s’inversent et les artifices tombent jusqu’au dénouement final qui nous laisse sans voix et dans l’attente du second tome qui, heureusement pour moi, à l’heure où j’écris cette chronique, vient de sortir !
Vous l’aurez compris, j’ai adoré vivre au rythme de cette histoire au suspens subtil. Et même si le lecteur sait dès le départ que le pot-aux-roses sera découvert, que les douze prétendants n’ont aucun avenir, le livre nous tient en haleine grâce au comment et au pourquoi.
Et puis, il y a ce jeu autour des secrets que cache chaque personnage embarqué, qui pour certains sont dévoilés dans ce premier tome et d’autres non, mais qui aliment habilement le mystère.
Il y a surtout ces personnages, parfois conventionnels, rebelles, stratégiques ou complètement romantiques. Ils sont tous extraordinaires car incarnent toutes nos qualités ainsi que nos défauts ou nos faiblesses lorsque nous sommes placés en situation de compétition.
Il y a aussi ce choix qui leur est imposé sans connaissance de cause, pour de vénales raisons. Dénonceront-ils leurs bourreaux pour mourir en héros martyrs ou accepteront-ils de se taire, lâchement, pour tenter de survivre, peut-être, ensembles ?
Un livre donc résolument moderne et dans l’ère du temps qui oscille entre espoir et vérité, entre individualisme et sacrifice.
Vite, je veux lire le deuxième !!!!

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *