La Soeur du roi d’Alexandra de Broca

Synopsis :

« Elle est princesse de sang. Recluse à la Cour de Versailles, vouée à rester seule et à se consacrer aux oeuvres charitables. Lui est roturier. Brillant botaniste du jardin du Roy, il est adepte des Lumières. Tout oppose Madame Elisabeth, la jeune soeur de Louis XVI, et François Dassy. Pourtant, lorsqu’ils se rencontrent par hasard dans la forêt de Fontainebleau, une irrésistible attirance les pousse l’un vers l’autre. Mais la révolution gronde et menace cet amour clandestin… Elisabeth saura-t-elle suivre les idées nouvelles qui bouleversent la France ? Et mettre en danger la royauté ? Dassy est-il un honnête homme ou un imposteur ? »

 

Quelques mots sur l’auteure :

« Alexandra de Broca, l’auteure de La Princesse effacée et Monsieur mon amour, fait revivre une passion méconnue qui bouscule l’image de la confidente du roi et nous plonge au coeur des derniers jours du règne de Louis XVI ».

 

Mon avis :

Après un malentendu avec la nouvelle attachée de presse des éditions Albin Michel, je reprends les lectures en faveur de cette grande maison d’éditions française. Je me passionne doucement pour les ouvrages qui se déroulent sous le règne de Louis XVI. C’est donc tout naturellement que j’ai demandé à lire La soeur du Roi. On plonge ici, au coeur d’un roman historique dans lequel tous les sens du lecteur sont en éveil. Il se peut que vous trouviez ça curieux mais au moment où j’écris et à force d’imaginer la végétation décrite dans ce livre, il y a dans ma pièce à vivre, comme une odeur de rose.

En tant que digne héritière de la famille Bourbon, madame Elisabeth, possède une forte personnalité. Née à Versailles en 1764, cette orpheline royale mènera très vite la Cour de France par le bout du nez. Celle que son frère surnomme affectueusement « Babet », recevra une éducation exemplaire. Elle se passionnera pour les sciences. Cette discipline lui permettra notamment de développer sa curiosité, son esprit d’initiative. Sa rencontre avec le mystérieux botaniste achèvera de la faire grandir. Pour lui, elle apprendra la patience. Elle acceptera aussi de l’écouter remettre en cause l’existence de Dieu sans jamais renier sa foi. Le talent d’Alexandra de Broca réside dans le fait d’avoir su mettre en mots la relation cachée de deux êtres à part qui, malgré leurs efforts resteront prisonnier des lois dictées par la monarchie.

J’ai vraiment apprécié de marcher dans les pas d’une princesse qu’aucun événement n’a pu éloigner de sa famille. Si je peux me permettre, elle n’a perdu la tête qu’en 1794 sous le couperet de la guillotine. Il est temps pour moi, d’éteindre mon MacBook Pro et d’aller retrouver une autre membre de cette illustre lignée, j’ai nommé Mousseline la Sérieuse, la fille de Marie-Antoinette dont Sylvie Yvert nous dit presque tout.

 

Date de sortie : 1er juin 2017
Éditeur : Albin Michel
416 pages
14,99€ / 22€
Site internet de la maison d’éditions : http://www.albin-michel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.