La Malédiction de Boucle d’Or, Animale Tome 1, de Victor Dixen

Enfermée dans un couvent depuis son plus jeune âge, Blonde vit une existence faite de langueurs et de monotonie jusqu’au jour où un homme qu’elle ne connaît pas lui transmet secrètement le dossier judiciaire d’une femme mystérieusement disparue 17 ans plus tôt. Absorbée par le récit atypique qu’elle découvre et qui lui révèle l’incroyable kidnapping de la femme qu’elle pense être sa mère par des hommes-ours, Blonde renaît avec une soudaine obsession : remonter le fil de son histoire, apprendre d’où elle vient. Ce qu’elle va exhumer du passé va changer à jamais son avenir …

Animale, c’est l’histoire revisitée du conte de Boucle d’Or et Les Trois Ours version thriller.
Victor Dixen nous plonge au cœur d’une enquête qui se déroule durant la Restauration. Blonde, l’héroïne, met tout en œuvre pour retrouver la trace de ses parents malgré sa condition de couventine et va aller de surprises en surprises en lisant l’extraordinaire journal intime de sa mère, tombée amoureuse d’une bête, brisant ainsi toutes les règles de convenance inhérentes à son rang de jeune fille appartenant à la grande noblesse. De là, tout va changer pour l’apprentie bonne sœur. Son physique va se révéler. D’abord par sa grande beauté, puis par sa bestialité qui confirmera son appartenance au clan des hommes-ours. Dans un autre temps, tout au long du roman, Blonde n’aura de cesse de s’affirmer, passant de la transparence la plus totale à cette femme prête à tout pour sauver sa vie ainsi que ses amours.
Ce que j’ai beaucoup apprécié, dans cette histoire, c’est le récit de la mère, le côté journal intime écrit dans la plus grande discrétion, ainsi que la légende fabriquée par l’auteur pour expliquer la présence de ces bêtes.
Les personnages d’Animale sont riches et complexes, bien travaillés, de même que la chasse aux indices.
En revanche, j’ai trouvé que la narration manquait parfois de rythme et souffrait de longueurs, en particulier sur la fin.
Quant au style de Victor Dixen, je l’ai trouvé un peu classique, sans réel personnalité. Cela m’a beaucoup surprise car en lisant la saga Phobos, j’avais été conquise justement par ce style unique.
Animale n’est donc pas le coup de cœur que j’attendais mais j’ai cependant passé un bon moment avec cette version originale de Boucle d’Or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.