La Citadelle dans la montagne d’Isabelle Morot-Sir

Vingt ans se sont écoulés depuis la guerre. Les rangs des Dragonniers de Terra Draco se sont reconstitués. Comme jadis des centaines de dragons parcourent à nouveau le ciel afin d’assurer la Paix dans le Royaume. Nor’ est l’un d’eux, ou plutôt l’une d’entre eux. Depuis sa mère Mona la Gardienne du Crystal, elle est la seule dragonnière. Une fille dans un monde de guerriers ? Comment peut-elle revendiquer sa place dans une société où le machisme est maître ? Quels choix a-t-elle ? Doit-elle nier tout ce qu’elle est ? Accepter de ne jamais pouvoir égaler ses héroïques parents ? Vers où le destin les guidera-t-il, elle et son dragon ? Quel chemin pourra-t-elle prendre ? Soumission ou rébellion ?

Isabelle m’a fait confiance une nouvelle fois pour ce roman, je la remercie par avance.

La Citadelle dans la montage fait suite à La Citadelle des dragons, quoique… Ils peuvent se lire indépendamment. J’espérais qu’il y aie une suite et bien la voilà. Et je suis pas déçu. C’est du beau travail !!!

Déjà rien que le changement dans le style. J’avais trouvé la plume très/trop académique dans le tome 1, mais là c’est tout autre chose. C’est très moderne, tendance, fluide, bref un plaisir à lire.

Tout comme dans le tome 1, je me suis laissé happer par l’histoire. Nor’ est attachante, une vraie sale gosse, elle se redécouvre dans cette bravache mais se rend compte que son entourage avait raison. Nous pouvons voir cette évolution/révolution, nous la vivons avec elle. Comme elle est fraîche et de bonne volonté, cela fait du bien.

L’univers en lui même ne nous est pas inconnu, c’est dans les classique de la fantasy. Montagne, citadelle (bien sûr), forteresse, bref tout un paysage que l’on découvre à dos de dragon.

Tout comme dans le premier tome, j’ai du mal à situer le public. C’est un peu léger pour moi, vu que je suis un vieil ado sur le retour… Je dirai que c’est plus pour les + de 16 ans voire 17 ans. Bref c’est plutôt pour un jeune public.

En tout cas j’ai bien ri. Ahhhhh les nains ! Que ferait-on s’en eux ? C’est vrai je n’en ai pas encore parlé, il y a des nains et des géants. Ils sont ce que l’on attend d’eux, surtout les nains (à la vôtre  :mrgreen: )

Vous l’aurez compris, j’ai pris un réel plaisir avec ce livre.
Bonne lecture.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *