La Bête du bois perdu de Nina gorlier #PLIB2019

La bête du bois perdu de Nina gorlier - sur ProseCafe

Synopsis

« La Bête est insaisissable. Elle se glisse dans les sous-bois quand tombe silencieusement la nuit. Elle rampe, rugit d’une rage sourde, prête à ravager les alentours de sa fureur meurtrière. Et nul ne la rencontre sans en mourir. La Bête n’a pas d’ombre. Elle ne laisse aucune trace après son passage, si ce n’est que le corps massacré de sa pauvre victime. Dans la pâle lumière du soir, sa fourrure se marie à l’absence de couleurs. » Depuis qu’elle a décimé sa famille, Sybil n’a qu’une obsession : tuer la Bête et trouver enfin la quiétude dans la vengeance. Moins coquette que ses sœurs, moins prompte à se marier que les autres filles de son âge, la belle, éprise de liberté, préfère s’exercer aux arts de la chasse et manie l’arbalète avec courage. Retenue au village par l’amour qu’elle porte à son père défaillant, elle finit par répondre à l’appel obsédant de la forêt le jour où la Bête frappe de nouveau. Sait-elle qu’elle vient de poser le pied au cœur d’un labyrinthe inextricable fait de roses dorées, de contes oubliés et d’illusions démentes ? Les rêves et les cauchemars, les histoires et les réalités se mélangent dans ce bois perdu où les reines mangent les cœurs des jeunes filles et où les princes cachent des monstres …

Mon avis

Cette histoire est lue dans le cadre du PLIB2019

Au début j’étais assez réticent mais…
Comment vous dire … ? (oui il y a plein de trois petits points mais…)

Attention la phrase suivante va être lourde, accrochez vous !
Malgré quelques passages lourds de passé simple, vous en êtes (genre) à la page 150, vous vous retrouvez dans les méandres de votre cerveau.
Malgré mes 44 ans, je me retrouve à revivre mes peurs, mes angoisses, tel un (vieil) adolescent.
C’est horrible, c’est terrible d’être confronté à ses propres peurs, psychoses.
Vous êtes confrontés à vous même. La folie vous gagne !
Bien sûr ! Vous êtes addict de contes de fée, ou pas, mais vous aimez cela. Vous croisez des personnes tel que vous dans un univers de chimie, de scarifications ou d’hallucinations.
Vous êtes dans monde de fous où le combat est permanent, pour s’en sortir, combattre ce que nous/vous sommes/êtes.
C’est dur d’être à la recherche de soi !

Avant la page 150, nous n’en avons pas conscience, pas conscience de cette folie, de cette torture tant physique et/ou psychologique, nous sommes dans des contes, nous avons conscience de rien, en tout cas pas de ça !!! Mais la bête… Nous ronge :'(

La place de cet ouvrage dans le #PLIB2019. Je ne saurai vous dire, j’attends d’en lire d’autres.

Je vous souhaite une très bonne lecture ! Bises

#PLIB2019 #ISBN:9791097222062

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.