Je suis née après la fin du monde de Luma Azane

La fin du monde ! C’est ce qu’a semblé annoncer l’apocalypse zombie qui s’est abattue il y a vingt ans. Mais certains ont survécu et se sont adaptés. Ils ont construit des villages fortifiés, cultivé de quoi se nourrir, fait des enfants…

Pour ces enfants nés après la fin du monde, tout ceci constitue leur environnement naturel. Jo, seize ans, brûle de quitter la sécurité et la routine étouffante de son petit village pour parcourir le monde. Et pour cela, elle veut devenir une messagère, la liaison indispensable entre les survivants.

Une ambition qui lui demandera du courage et de la volonté, tandis qu’au cours de son avancée elle va découvrir bien des facettes de la société. Entre les caravanes et les vagabonds, les isolés et les politiciens, les pillards et les chercheurs, chacun joue son rôle dans le nouveau monde qui a succédé au chaos. Et certains sont prêts à tout pour s’y tailler la part du lion.

 

Je tiens à remercier l’auteure de m’avoir confier son bébé. Il y a longtemps que je n’avais pas lu d’auto-édité. Luma Azane m’a contacté via une plateforme de mise en relation auteur.e/blogueur.se.

Cela a été une très belle découverte. Oui d’entrée ! Comme ça, cash !!!

Pour tout vous dire, j’ai eu très peur quand j’ai commencé ce livre. Ça débute par une histoire de zombis, ce que je déteste particulièrement, pourtant l’auteure m’avait prévenue (mémoire de poisson rouge quand tu nous tient). Après tout, continue, tu verras bien. Tout en allant oui il y a bien une histoire de zombis mais de loin, très loin.

Vous avez vu le film The Postman ? Et bien on est pas loin sauf que c’est l’histoire d’une ado.

Justement, l’histoire se déroule très bien, avec ses moments clés que l’auteure nous distille à son rythme. Ce n’est pas non plus très soutenu mais l’on ne s’ennui pas. Elle nous propose vraiment tout un univers, une société en état de reconstruction. Mais les travers de l’Homme ne sont jamais bien loin. Il y a donc politique, diplomatie, complot, trahison, une pointe d’amour, beaucoup d’amitié et d’entraide. Vraiment intéressant ! Il y a peut être une leçon à en tirer.

Luma Azané nous propose également une palette de personnages haute en couleurs. Ils vont, ils viennent, parfois au très bon moment, sans que cela nous choc ou nous attriste. Ça glisse tout seul. Bien sûr il y a Jo qui grandit au fil du périple. mais de cela je n’en parlerai pas. Je vous laisse découvrir son aventure.

Dans ce monde post-apocalyptique, nous sommes en France, partout et nulle part. Le monde nous est familié et inconnu. Je visualisai très bien où je pouvais me situer, du moins… Une sensation de déjà vu.

Cette ouvrage est très complet. C’est une très bonne lecture !!! Que je vous laisse découvrir.

 

2 Comments on “Je suis née après la fin du monde de Luma Azane”

  1. Salut ! Merci beaucoup pour cette chronique, elle est géniale ! C’est la première chronique que j’ai via Simplement, je ne sais pas encore comment la valider sur le site mais je m’en occupe dès que j’ai trouvé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.