Hippie de Paulo Coelho

Synopsis :

« Dans son roman le plus autobiographique, Paulo Coelho nous fait revivre le rêve transformateur et pacifiste de la génération hippie du début des années 1970. Paulo est un jeune homme aux cheveux longs qui souhaite devenir écrivain. Fuyant la dictature militaire brésilienne, il part faire le tour du monde à la recherche de liberté et de spiritualité. À Amsterdam, il rencontre Karla, une jeune Hollandaise qui n’attendait que lui pour s’envoler vers la nouvelle destination phare du mouvement hippie, le Népal, à bord du fameux « Magic Bus ». Cette traversée de l’ Europe sera le début d’une extraordinaire histoire d’amour et d’une quête de vérités intérieures qui les conduiront, eux et leurs compagnons de voyage, à adopter un nouveau regard sur le monde ».

Mon avis :

Le dragon dévoreur de livres est vorace. Il n’aime pas rester sur un échec et moi non plus… Je n’aime pas du tout que l’on me dicte comment réfléchir sur le sens de la vie mais en me promenant longuement dans les rayons de la Fnac à Nice, j’ai fini par attraper « Hippie ». Le thème et les couleurs vives de la couverture m’ont rappelé la décoration de ma chambre lorsque j’étais étudiante.   #nostalgie

J’ai cru que parce que cet ouvrage était autobiographique, il me conviendrait mieux. J’étais pleine de bonne volonté en m’intéressant aux références bibliographiques semées par l’auteur brésilien. J’ai apprécié sa volonté de se tenir éloigné des clichés dont souffrent tant les années 1970. Mais… mais j’attendais tellement plus de détails. Ce n’est pas assez fouillé pour moi ! Je suis née en 1986, alors je comptais sur monsieur Paulo Coelho pour combler mes lacunes et m’en apprendre davantage sur ce courant de contre-culture. Puisqu’on me demande mon opinion, l’histoire d’amour n’a rien d’extraordinaire en soi même si je me suis parfois reconnue dans le caractère indépendant voir indomptable de Karla. Plus rageant encore , le voyage en bus arrête le lecteur en Turquie et pas au Népal 🙁 .

Conclusion : J’aurais essayé mais je pense que l’univers de Paulo Coelho n’est pas fait pour moi.

Date de sortie : 6 juin 2018
Editeur : FLAMMARION
Collection : Littérature Etrangère
320 pages
Site internet  : https://editions.flammarion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.