Epopées Avaloniennes tome 1 Hérodias & le guerrier au linceul de Sara Greem

Voici l’histoire de la prêtresse-ovate Hérodias qui constitue une légende parmi les maints contes celtes écrits, imaginés ou juste inspirés des mystères d’Avalon. La mythologie celtique se mêle au récit d’une épopée qui modifia le cours de l’histoire.

Hérodias d’Athènes vit sur l’île d’Avalon, l’île sacrée protégée par ses brumes depuis bien avant la mort du roi Arthur, et gérée par le Conseil des Anciennes composé des Grandes Prêtresses Viviane, Morgane et Dana.

Mais depuis quelque temps, il semble que les brumes se désagrègent peu à peu, rendant l’île d’Avalon dangereusement visible à ses ennemis. Hérodias, qui a reçu l’appel de la grande Déesse et du dieu cornu, Cernunnos, afin qu’elle accomplisse sa destinée à travers la nuit rituelle de Beltane et devienne à son tour Grande Prêtresse, a des visions récurrentes d’horreur et de mort. Une guerre se prépare. Les chrétiens, désireux d’éradiquer tout type de religion païenne, usent de trahisons et de magie occulte à l’encontre des derniers adorateurs des dieux multiples.

Hérodias devra renforcer sa magie et ses pouvoirs pour la sauvegarde d’Avalon. Mais quel est le rôle exact que le destin lui réserve ? Et qui est le mystérieux guerrier au linceul que les dieux ont placé sur sa route ?

 

Arf Sara ! Que m’as-tu fait là ?!

J’ai eu le plaisir de croiser la route de l’envoûtante Sara Greem au salon du livre de Paris. Quelle expérience !!! 😛

Bon ! Parlons du livre un peu parce que nous sommes bien là pour ça, non ?

Donc… Nous avons là un coup de coeur, si, si !
Je ne connais pas les autres écrits (sulfureux) de Sara mais en tout cas, j’aime beaucoup son style.
C’est moderne, fluide, très facile à lire. Je ne voyais pas les pages tournées même si c’est le premier tome d’une trilogie. Pour une fois que je lisais en broché.
Elle nous emmène de périples en aventures où l’amour, l’espoir, la trahison et la camaraderie avec une touche de diplomatie sont les maîtres mots.

Quant à l’histoire… La vache !
Nous sommes en période post-arthurienne, nous avons Merlin bien sûr, avec l’essor de la chrétienté.
Notre Sara d’amour nous offre un mélange des cultures. Nous avons bien sûr les celtes, les vikings, et… des chinois. Vi !
Tous cherchent à sauvegarder leurs cultures face à la purge qu’organisent les chrétiens/catholiques.

Puis il y a cette galerie de personnages… Hauts en couleurs.
Nous avons l’élue qui est censée être honorée par le dieu cornu, mais elle ne fait rien de mieux que de tomber amoureuse de… Non ! Non ! Non !
A vous de le découvrir.
Nous avons également nos voisins barbares, les vikings. Sara nous les dépeint tels qu’ils doivent l’être.
Et pour finir notre guerrier au linceul que je vous laisse découvrir.

Sara nous emmène vraiment dans un univers fascinant. Dès que je peux, je m’enfilerai les tomes suivants. Oui parce que la trilogie est complète :-D.

Je vous souhaite une très bonne lecture !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.