Duel Tome 1 Des braises sous la cendre de Maëlle D

Duel Tome 1 Des braises sous la cendre de Maelle D - sur ProseCafe

Synopsis

Le duellisme judiciaire, ce n’est pas pour les femmes !
Il paraît…
Mais Heza ne l’entend pas de cette oreille.
À la recherche de sa soeur, elle intègre l’Institut et le cursus de duellisme judiciaire, dans l’espoir de pouvoir poursuivre sa quête.
Mais son arrivée n’est pas passée inaperçue, et la protection que lui procurait son anonymat s’étiole dès passée la lourde grille de l’enceinte.
Qui est-elle ? Et qui cherche donc à la tuer ?

Mon avis

Je voudrai remercier l’auteure de m’avoir confié ce premier tome de Duel.
Cet ouvrage m’a été fortement conseillé par Magali du blog Lectures familiales.

Que vous dire de ce livre ?
C’est une très agréable découverte. Je ne sais pas si c’est un choix de l’auteure ou si elle s’est fait rembarrer par les maisons d’éditions, en tout il faudrait y palier.
Au risque de me répéter, c’est vraiment une très bonne lecture. Je souhaite sincèrement à Maëlle que son livre se fasse connaître.

Bon ! Qu’est ce qu’il a de si bien ce livre ?
Tout d’abord le style de l’auteure. Maëlle nous emporte, nous rend addict à son histoire. Ça se lit tout seul, c’est fluide et moderne. Les dialogues sont bien travaillés, nous ne lâchons pas le livre tant que la séquence n’est pas terminé.
Le rythme sans être étouffant est soutenu. Il se passe toujours quelque chose, pas forcément une action.
Il y a un réel travail, de l’auteure mais aussi en lecture, relecture, certainement aussi de ses bêta-lecteurs.
Je n’ai ressenti aucune longueur. C’est de la belle auto-édition.

Mais qu’en est-il du/des personnage.s.
C’est encore une histoire de chieuse comme je les aime.
Nous vivons, ressentons, nous aimons, nous nous battons avec Heza. Il y a aussi cet espoir, ces trahison et ce combat pour faire sa place. C’est là que nous voyons que ce personnage a été imaginé sous tout ces aspects.
Même si Heza entre dans un monde d’hommes, doit vivre comme eux, elle reste une jeune femme, féminine qui aime.
Oui c’est bien un ours mal léché qui vous dit tout cela 😛
Les hommes qui l’entourent, essaient de l’aider à avancer contre tous ces réfractaires au changement.
Nous pourrions croire que ce livre est apologie d’un certain féminisme, mais non.
Comme pour les femmes de notre société, Heza tente de faire sa place.

Puis il y a cette fin… J’espère que la suite est pour très bientôt !

Si vous êtes fan de dystopie, je vous le conseil fortement.
Je vous bise tout plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.