Courrier des Miracles, tomes 1 à 3 – Noboru Asahi

Mon avis : coup de 💕
 
Genre : fantastique, conte philosophique
Public : ado, adulte
Statut de la série : terminée
Tomes parus en VF : 3
Tomes parus en VO : 3
Résumé éditeur
 
Makoto a une vie de lycéen ordinaire jusqu’au jour où il vole au secours d’un pigeon attaqué par un corbeau. Cet événement anodin marque le début d’une série de malchances pour lui puisque sa petite amie le quitte et qu’il a un grave accident de moto. Il se réveille dans un monde parallèle où un accord lui est proposé. Il devra livrer des « miracles » à des humains s’il veut retourner dans son corps, plongé dans le coma. Il accepte ce marché malgré lui et va devoir persuader des gens d’accepter des paquets mystérieux renfermant des miracles ! D’apparence normale dans le monde réel, il est pourtant un fantôme et cette situation extraordinaire va l’amener à réfléchir sur sa propre vie.
J’ai commencé le Courrier des Miracles sans attente particulière, intriguée par le synopsis, et ça a été un coup de coeur immédiat ! C’est un titre dont on ne parle pas beaucoup, pourtant j’ai adoré ce conte philosophique qui mélange réflexion profonde, sérieux, humour et aspects un rien déjanté.
Makoto mène une vie sans intérêt particulier, vaguement content de son train-train quotidien, conscient de ne rien connaître – ou rechercher – de palpitant. Alors lorsqu’il se retrouve dans un monde parallèle et doit mener à bien ses livraisons de miracles pour sortir du coma, c’est la douche froide. Sous le commandement d’un être couvert d’un drap – à la mode fantôme cliché – un peu distrait, d’un pigeon autoritaire et d’une jeune femme triste, il reçoit ses missions « d’en-haut ».
Chaque miracle donne ainsi lieu à une histoire indépendante et ils sont tous de nature différente. Mais ils permettent surtout à notre héros de découvrir différentes facettes de l’humanité, de ses plus glorieuses à ses plus futiles, en passant par les plus sombres. Peu à peu, Makoto évolue et s’interroge sur rien de moins que le sens de la vie – la sienne, bien sûr, mais plus généralement celle des êtres humains -, ce qui est important pour lui, ou la nature des miracles. Qu’est-ce qu’un miracle ? Est-il forcément positif ? Est-il forcément gigantesque ? Et si les plus grands miracles étaient les petits bonheurs du quotidien ?
Au fil des pages, le lecteur partage ces réflexions qui n’ont pas de réponse toute faite. Et c’est là la plus grande force de ce manga : alors que les personnages affrontent différentes difficultés, essayent de comprendre ce qui est important, cherchent un sens à leur existence, chacun peut ainsi réfléchir sur sa propre vie à travers celle, en suspend, de Makoto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.