Céline : René, un amour plus fort de Jean Beaunoyer

Synopsis :

« Lorsque René rencontre Céline, alors âgée de 12 ans, il tombe sous le charme de sa voix. Leur collaboration artistique se transformera en idylle. Grâce à lui, Céline, 18 ans, remporte l’Eurovision. Majeure, elle déclare sa flamme à celui qui n’était encore que son impresario. Ils se marient en 1994. Dès lors, le couple « à la vie comme à la scène » enchaîne les succès : Céline enregistre la musique originale du film Titanic, elle collectionne les récompenses, remplit les salles de concert à Las Vegas et en tournée.

Même dans les périodes de doute et de déprime, tous deux continuent à se serrer les coudes. Malgré le cancer de René, diagnostiqué en 1998 et en dépit de la difficulté de Céline à tomber enceinte. Quand la santé de René décline, Céline, abandonnant un temps les concerts et les enregistrements, reste à ses côtés.

Après la disparition du producteur, le 14 janvier 2016, Céline Dion, pour leurs trois fils, continue à faire front et repart en tournée. The show must go on. Elle en a fait le serment à René. Fruit de mois d’enquête et d’interviews de proches, cette biographie raconte, au-delà des clichés et des rumeurs, la véritable histoire d’un couple déjà entré dans la légende ».

 

Quelques mots sur l’auteur :

« Ancien collaborateur de La Presse de Montréal, Jean Beaunoyer suit depuis des années Céline, à qui il a consacré deux livres à succès : Céline Dion, une femme au destin exceptionnel (Editions de l’Homme, 1998), Et Angélil créa Céline (Trait d’Union, 2002) ».

 

Mon avis :

Cette semaine, j’ai lu Céline : René, un amour plus fort que la mort acheté chez France-Loisirs. Les mots que de nombreux compositeurs ont écrits pour elle ont su trouver leur place dans mon coeur après le divorce de mes parents. Je possède la discographie complète de l’artiste québécoise.

Il y a quelques années, je chantais même ses plus grands succès dans des galas caritatifs. Je l’ai vu sur scène en 2008 et je serai dans les tribunes du stade niçois AllianzRiviera le 20 juillet pour la revoir. C’est un moment que je partagerai avec mon papa car le chant c’est une histoire de famille.

C’est la première fois que je lis une autobiographie sur les Dion-Angélil. Je craignais de ne rien apprendre de plus que ce que je sais déjà sur eux mais l’écrivain a fait en sorte de donner la parole à René. Il voit une dernière fois s’afficher sur les murs de sa chambre, les moments clé de sa carrière et de sa vie sentimentale. Ainsi, j’ai pu découvrir le fin stratège qui se cachait dernière cet homme bourru, discret mais aimant et ainsi revivre chacune des étapes et des sacrifices nécessaires à leur triomphe.

Nous ne sommes pas en présence d’un ouvrage de grande littérature mais la chronologie des événements est respectée. Elle donne du sens et du rythme à ce texte rempli d’anecdotes, de citations,d’humour. La fin du livre sonne comme un nouveau départ pour cette cinquantenaire accomplie qui a prouvé que la Passion était la plus grande source de motivation. Comme elle le reprend si bien : « The show must go on ».

 

Date de sortie : 4 janvier 2017. Éditeur : Archipel. Collection : Arts, littérature et spectacle. 264 pages
19€ ou 13€ pour le format numérique
Site internet : http://www.editionsarchipel.com / http://www.franceloisirs.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.