Ce n’était qu’un rêve de Gaëlle Carabin

Ce n’était qu’un rêve de Gaëlle Carabin - sur ProseCafe

Synopsis :

« Le souhait d’un artiste est de percer dans le monde qu’il convoite. Celle que j’admire n’a, elle, jamais réellement eu le temps d’y penser. Tout était tracé. René, bien souvent dans l’ombre, n’était jamais bien loin. Le rêve de tout fan est bien souvent de rencontrer l’artiste qu’il admire. Il m’a fallu cinq années pour le réaliser. Elles ont été jalonnées de doutes suite à la maladie puis au décès de René peu après le retour de Céline sur scène. Quand la reverrait-on sur scène ? Deux ans après, je mesure la chance que j’ai eu de pouvoir l’approcher et je ne dirai qu’une chose : Céline est là et ne nous quittera pas de sitôt. Tout le monde peut réaliser ses souhaits à condition que l’on s’en donne les moyens. « Ce n’était qu’un rêve » et toi, quand réaliseras-tu le tien ? »

Mon avis :

Quoi de mieux que t’écrire sur ma chanteuse préférée tout en l’écoutant reprendre des chants de Noël en cette fin d’année 2018 ? Pour la première fois, mes passions à savoir le chant et la lecture sont réunies :O. Je ne compte plus les années depuis lesquelles, je chante les tubes de la star québécoise. Je possède une grande partie de sa discographie. Sa voix venue du froid cristallise à elle seule, tous mes plus beaux souvenirs d’enfance. J’aime sa personnalité, sa musique et ça me plait de savoir que nous sommes des millions à suivre l’évolution de sa carrière à travers le monde !

C’est en flânant sur la page Facebook de la jeune Gaëlle intitulée « Nous les Fans inconditionnels de Céline Dion », que je me suis tout naturellement portée volontaire pour lire la version écrite de son témoignage de fan. Vous vous en doutez, cette lecture ne m’a pas demandé beaucoup d’effort. Le texte est court. L’écriture est fluide malgré quelques coquilles qui gêneront peut-être d’autres lecteurs… Je n’ai rien appris que je ne savais pas déjà sur celle que je surnomme affectueusement « ma luciole ». Néanmoins, je suis enchantée d’avoir pu échanger quelques mots avec mademoiselle Carabin. Je la remercie pour ses précieux conseils visant à enrichir ma collection d’objets sur cette femme au cœur d’or avec laquelle j’aimerais un jour, faire un duo sur « S’il suffisait d’aimer » :).

Date de sortie : 29 août 2018
80 pages
Site de la maison d’éditions : https://www.edilivre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.