Barbara, Roman de Julie Bonnie

Synopsis : 

« Ma mère écoutait Barbara, le dimanche matin, fenêtres grandes ouvertes, volume à fond. Depuis toute petite, je suis imprégnée de ses mots, de sa voix, de ses mélodies. En grandissant, ses paroles ont pris de nouveaux sens mais ne m’ont jamais quittée, jusqu’à ce que je devienne chanteuse, jusqu’à ce que j’écrive mes propres chansons.

Dans ce roman, inspiré de ses débuts, je voulais percer le mystère de l’énergie exceptionnelle qui habitait Barbara, une alternance de néant sombre et d’explosion de lumière. Je voulais raconter sa quête, sa détermination malgré les failles, malgré les drames.

Je me suis immergée dans ce personnage que j’admire profondément, pour la comprendre, lui rendre hommage.

J’ai joué avec la réalité, sa biographie, ce qui a été dit, ce qu’elle-même a dit dans ses mémoires, et la fiction, la place que Barbara prenait dans mon imagination. Je l’ai mise en scène, j’ai inventé, afin de me trouver au plus près d’elle, de transformer cette partie de sa vie en roman.

Barbara est née Monique Serf. La chanteuse illustre est une création, une extension d’elle-même. Pendant des années, elle s’est cherchée, elle a tourné autour de son personnage. Pendant des années, la vie l’a propulsée sur scène, jusqu’à ne lui laisser aucun choix.

De l’enfant juive cachée pendant la guerre à la création de la chanson Nantes, comment est-elle devenue Barbara ?

Julie Bonnie raconte comment Monique, enfant pauvre, petite juive fuyant la barbarie nazie, fille victime d’inceste, adolescente détestant son corps, pianiste empêchée, devint l’immense Barbara. Un regard sensible sur les années d’errance, l’apprentissage de son art, la quête de soi ».

 

Quelques mots sur l’auteure :

« Née à Tours, Julie Bonnie a donné son premier concert à 14 ans et chanté dans toute l’Europe pendant dix ans avant de travailler en maternité jusqu’en 2013. Elle est l’auteur de Chambre 2 (Belfond, 2013, Pocket, 2014), lauréat du prix du roman Fnac 2013, en cours d’adaptation au cinéma, Mon amour (Grasset, 2015, Pocket 2017) et de Alice et les orties (Grasset, 2016) ».

 

Mon avis : 

J’ai demandé à lire cet hommage de papier en souvenir des heures d’insouciance passées en compagnie de ma grand-mère maternelle. Je me revoie adossée à la baie vitrée du salon de notre appartement à Antibes. Attentive aux premières notes de la bande son de L’aigle noir, mon regard vissé au tient, j’avais moi aussi l’impression de prendre mon envol. Je me sentais portée par la musique autant que par ton amour. J’ignore à qui tu pensais lorsque tu m’écoutais chanter cette chanson. Tu semblais si heureuse que comme toi à l’époque, je souris, en écrivant ces quelques mots. Mamie, tu me manqueras toujours.

Le 24 novembre 2017, nous commémorons les vingt ans de la disparition de Monique Serf / Barbara. Je savais qu’elle avait menée une existence diligenter par la noirceur. Quand j’ai commencé à interpréter ses propres mots, j’étais trop jeune pour comprendre le sens caché des paroles de certaines de ses chansons. Maintenant, je comprends. Ici, la petite Monique est très touchante. La question du viol est abordé avec le langage enfantin qu’elle a peut-être réellement employé. Qui sait ?

Je vous encourage à fixer votre attention au-delà de la vie de vedette. Si je vous recommande avant tout ce livre, c’est parce qu’il a désépaissi le mystère qui entourera à jamais la maigre silhouette de cette femme surprenante. Ce texte plein de pudeur m’a offert une rencontre fictive avec cette musicienne de grand talent. J’ai bien conscience que l’utilisation du « je » puis du « elle », peut déplaire aux fans de la première heure pourtant je ne peux imaginer que ce roman triste mais positif puisque être écrit autrement.

Prenez bien soin de vous mes abonnés car comme pour Barbara, « Ma Plus Belle Histoire d’Amour c’est vous !

 

Date de sortie : 13 septembre 2017
Editeur : Grasset
Collection : Littérature Française
198 pages
17,50€ / 12,99€
Sites internet : https://www.netgalley.fr / http://www.grasset.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.