Aztèques tome 2 La Voie du papillon d’Eric Costa

Je m’appelle Ameyal.
Autrefois, j’habitais un éternel printemps, comme le précise mon nom.
À présent, je dois servir ceux qui ont tout détruit.
Les Aztèques.
Personne ne peut s’échapper du harem. Je le sais, j’ai essayé. J’ai failli y laisser la vie et je suis devenue l’objet d’un chantage mortel.
Mon seul salut possible : devenir concubine. Je dois trouver un moyen d’entrer à l’école du harem, coûte que coûte, même si la loi me l’interdit.
Si je ne peux fuir par l’extérieur, je m’enfuirai par l’intérieur.
Je trouverai les moyens de venger mon village.

Tout d’abord, merci à Eric de m’avoir confié son tome 2. Ce qui est dommage est que nous nous sommes croisés de peu à LivreParis, l’année prochaine peut être.

Ah la dure vie dans un harem !
Ameyal continue son ascension au sein du harem. Elle doit faire face aux rivalités, jalousies, complots, le rejet, tout pour l’empêcher d’accéder au statut de concubine. Mais elle a aussi l’occasion de passer des alliances. Elle redécouvre l’amitié, peut être l’amour…
De ce fait, nous naviguons de personnalités fortes en suiveuses ou celles qui veulent s’en sortir par tous les moyens.
Nous en savons un peu plus, également, sur la personnalité du Maître.

Dans ce tome, Eric nous en offre plus quant à la civilisation aztèque. Les dieux, les coutumes, des informations qui manquaient dans le tome 1. Mais aussi la hiérarchie au sein de cette société, les ascendant à cette culture.
Comment cet empire s’étale, physiquement et politiquement.

Je ne dirai pas que c’est un page-turner, mais le style fluide et moderne de Sir Costa nous emmène et nous donne envie de connaître la suite.

A l’heure où j’écrit cette article Eric Costa commence la promotion du tome trois dans les différents groupes lecture avec ses teasers.
J’espère pouvoir bientôt en faire un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.